Vouloir s’épanouir est une très bonne chose (et une très belle preuve de courage).
 
Peut-être pensez-vous à quitter votre travail qui ne vous plaît pas ou plus.
 
Mais le quitter en mauvais termes, avec les autres et avec soi-même, serait fort désagréable.
 
Cela arrive plus souvent qu’on peut le croire, mais bien évidemment, il est possible d’éviter ce cas de figure.
 
Quitter son job de manière sereine et positive permet de partir avec la bonne énergie pour rechercher un nouvel emploi ! (C’est pas le moment de frapper la fougue de la jeunesse !)
 
 
Quitter son travail en bons termes

 

Quitter son travail en bon terme avec les autres

 
Vous vous sentez malheureux(se), et changer la situation devient urgent.
Vous devez quitter votre travail le plus vite possible.
 
Mais il va falloir passer par la phase de l’annonce (au patron, aux collègues) puis aux adieux.
 
Peut-être que vous appréhendez cette première étape, et c’est tout à fait compréhensible.
 
C’est encore plus difficile si vous n’avez pas, auparavant, préparé le terrain, semé des indices, quant à votre volonté de partir.
 
C’est encore plus difficile si vous avez noué des liens amicaux.
 
L’objectif ici est donc de partir avec la meilleure image de vous, pour deux raisons :
 
  • Ne pas avoir mauvaise réputation lors de votre recherche d’emploi
  • Ne pas vous sentir dévalorisé
 
Vous l’aurez deviné, il faut être gentil et reconnaissant pour l’expérience vécue dans  l’entreprise (même si elle a été mauvaise)
 

Être gentil

 
quitter son emploi en bons termes
 
 
Bon, je vous rappelle les bases de la gentillesse (sans prétention) :
 
  • Sourire
  • Remercier
  • Souligner les bons moments
  • Pardonner (se pardonner)
 
Les rancuniers et les susceptibles auront plus de mal que les autres ici, mais ces attitudes sont nécessaires.
 
 
  • Remerciez votre patron de vous avoir permis de rentrer dans l’entreprise
  • Faites part à vos collègues des bons moments passés avec eux
  • Pardonnez vos erreurs ou votre manque de motivation vers la fin
  • Pardonner à votre manager d’avoir été injuste et d’avoir haussé la voix
 
Si votre expérience a été très mauvaise, vous trouvez peut-être absurde de pardonner ou de remercier, et vous n’avez aucune idée de comment bien vous y prendre. Je vous recommande alors de lire l’article s’exprimer et se faire comprendre.
 
 

2 méthodes pour être apprécié instantanément

 
comment quitter son travail
 
C’est 2 tuyaux proviennent du livre comment se faire des amis, de Dale Carnegie.
 

1 – écoutez l’autre, encouragez-le à parler de lui-même

 
Votre patron et vos collègues auront des choses à vous dire au moment de votre annonce (pas forcément désagréables !).
 
Écoutez ce qu’ils ont à vous dire. Si c’est de l’empathie ou des bonnes choses, vous n’aurez aucun mal.
 
Mais si c’est un listing de petits reproches, écartez tout de suite l’option du débat et de l’argumentation. Ce n’est pas le moment, vous perdrez des points et vous ne vous sentirez pas plus heureux.
 
Que gagnez-vous à argumenter ? Dans la vie de tous les jours, vous avez surement remarqué qu’il est impossible de trouver une entente si chacun balance son arsenal d’arguments. 
 
Il arrive très rarement de rallier les autres à son point de vue en balançant deux fois plus d’arguments que ces derniers.
 
Je le répète donc, écartez tout de suite l’option du débat et de l’argumentation.
 
Dites-vous que chaque reproche existe dans le but d’améliorer.
 

2 – faites sentir aux autres leur importance et faites-le sincèrement

 
En remerciant tout le monde pour vous avoir formé et conseillé, vous les valorisez et ils sont contents.
 
Si vous-même avez conseillée ou formé quelqu’un, dites-lui qu’il (ou elle) se débrouille bien, et qu’il progressera vite.
 
Quel est le résultat ? Ils vous apprécient !
 
Evitez cependant de jouer la comédie. Seuls les sincères compliments sont autorisés. Dans le cas contraire, tout le monde verra votre hypocrisie.
 
Ainsi, vous obtenez tout de suite une bonne image de vous (même si vous aviez déjà une), et vous créer chez l’autre la sensation d’être important.
 
Le sentiment d’importance est un besoin commun a tous les êtres humains. Chacun se sent comblé de pouvoir montrer son importance.
 
Et puisque j’en parle, vous aussi avez votre moment d’importance dans l’histoire.
 
 

 

Quitter son travail en bon terme avec soi-même

 
 
Après tout ce que je viens de dire, si vous maîtrisez les concepts de gentillesse et de gratitude, vous pouvez être sûr que les autres vous garderont en mémoire.
 
Ils se diront « oh, il a été très aimable lors de son départ, c’est quelqu’un de bien, j’espère qu’il trouvera sa voie rapidement »
 
Quoi de mieux pour la satisfaction personnelle ? 
 
Quoi de mieux que de partir en laissant une trace positive de votre passage ?
 
Comme je l’ai dit précédemment, il faut vous pardonner de ne pas avoir été toujours à la hauteur. Personne n’est parfait.
 
Sachez que le perfectionnisme est, contrairement à ce que l’on pourrait croire, un vilain défaut.
 
Il vous met la pression et vous interdit l’erreur. 
 
Attention, ne confondez pas le fait d’être perfectionniste et le fait d’être appliqué, qui veut dire vouloir faire du bon travail.
 
 
Une fois être parti, vous pouvez ressentir la joie d’oser mener la vie qui vous plait, alimenté par une grande positivité.
 
Vous quitter ainsi votre travail en bon terme avec vous-même.
 
Vous quitter votre travail avec un bonne estime de vous.
 
quitter son emploi
 
Maintenant j’ai une question, comment voyez-vous la reconversion professionnelle ?
 
Si vous avez répondu dans votre tête « comme un échec », il est temps d’adopter un autre point de vue.
 
Reconversion professionnelle rime avec courage, ambition, volonté et peut-être passion !
 
Je vous pose une autre question, est-ce un échec de vouloir trouver sa voie ? 
 
Que direz-vous une fois que votre vie professionnelle sera alignée avec vos valeurs ?
 
Le changement de carrière comme une défaite est une vision du Moyen-Âge ( UNE carrière à vie, c’est fini !)
 
 
 
À ce stade de lecture, soit ce que je vous dis résonne en vous et vous paraît évident, soit votre histoire personnelle vous bloque à accepter ce que je dis. 
 
Peut-être que vous possédez des croyances limitantes, provenant de votre entourage ou de votre passé, qui vous font hésiter à voir les choses positivement.
 
Ces croyances ne sont pas agréables, et je suis sûr que, si il existait un moyen de les chasser de votre tête, vous seriez plus heureux.
 
Ça tombe bien, il en existe un ! Et même plusieurs !
 
Tout est ici, dans cet ebook « savoir maîtriser ses émotions et vaincre la négativité », téléchargeable gratuitement.
 
J’espère que cet article vous a plu, si c’est le cas n’hésitez pas à le partager !
 
 
 
Articles complémentaires 
 
 
 
 
 

Leave a Reply

Your email address will not be published.